« Je crée pour raconter
des histoires »

Dominique s’est faite artiste textile. La courtepointe est son médium. Elle en connait les règles, les patrons, les moindres coutures. Pour elle, c’est une façon de transporter, d’exprimer, de toucher, d’innover. Tout d’abord, une histoire émerge, elle veut la raconter. Puis elle se schématise, elle prend forme, elle éclate en trois dimensions. Dominique en fait l’assemblage dans sa tête, la concrétise autant que possible, puis elle s’élance en dessin.

Les dessins deviennent des maquettes, puis des patrons. Avec Stéphan, son conjoint et complice, elle repousse chaque fois les frontières de ce qui est possible. Ses créations prennent dans le vent, défient la gravité, invite à l’exploration, à l’interaction.

Un parcours hors sentiers

Le cheminement de l’artiste textile est aussi riche et complexe que chacune de ses pièces.

Son aventure prend son élan en 2005 quand son mari lui demande : “Que dirais-tu de partir, un mois, de découvrir les grands espaces, de pêcher et de camper?” Chocolatière réputée et conceptrice de gâteaux d’événements spéciaux, elle peut se permettre cette pause, mais elle s’interroge “Que ferais-je moi pendant que Stéphan pêchera?” Parce qu’elle aime coudre à l’occasion, elle accepte sa proposition à la condition qu’elle puisse apporter sa machine à coudre et s’en servir, sans électricité.

Il faut savoir que jusqu’alors, Dominque n’a pas fait d’études en art, ne dessine pas et n’a d’autres activités artistiques que la conception de ses chocolats et pièces montées.

Stéphan lui crée une installation alimentée par des panneaux solaires ainsi qu’un fer à repasser chauffé au propane. Ainsi équipée, elle entame une merveilleuse aventure. De la conceptrice de courtepointe amateure et autodidacte, elle chemine pour devenir une artiste textile reconnue créant des oeuvres sculpturales animées et interactives.

Parce que les années passent mais ne se ressemblent pas pour Dominique, remontez le fil du temps pour retracer son cheminement.

2018

Le travail de Dominique se définit dorénavant par la sculpture textile de représentation. Ses horizons s’élargissent : non seulement les musées lui ouvrent leurs portes, mais elle est approchée par le milieu de la mode qui souhaite appliquer ses techniques à des vêtements haute couture.

Le 30 mai dernier, Dominique Ehrmann devient la première récipiendaire du prix d'excellence de Courtepointe Québec. Cette reconnaissance souligne l'apport exceptionnel de Dominique en art textile, l'avant-gardisme qu'elle insuffle à cet art ancestral, le développement de multiples nouvelles techniques et le rayonnement de ce métier d’art. Voyez un extrait du gala de remise.

2017

Highfield Hall & Gardens (Falmouth, MA) accueille Dominique Ehrmann pour une exposition solo d’une durée de cinq mois. À leur demande, Dominique créera une pièce représentant le lieu d'exposition, En approchant de Highfield

On reconnaît dès lors Dominique comme une artiste textile à part entière, hors du monde de la courtepointe. En plus de bénéficier d’une belle couverture de presse, les pièces de l’artiste sont achetées par différents acquéreurs d’oeuvres d’art.

Prix et reconnaissances

  • MQX Quilt Show New England (Manchester, NH) : Seconde place dans la catégorie New Tradition in Textiles pour son installation Sérénité.

2016

Le Musée Shelburne au Vermont reçoit Dominique en tant qu’artiste textile contemporaine. Once Upon a Quilt présente 15 pièces pour une période de 6 mois à la galerie Textile Hat and Fragrance.

En juillet 2016, HandEye magazine fait paraître un article, Magical Quilts, une visite virtuelle détaillée de l'exposition Once upon a Quilt.

Although she uses traditional techniques and fabrics, she has explored the boundaries of contemporary fiber arts, with novel manufacturing structures, multi-dimensional layers, and kinetic elements.

Lisez l'article complet

2015

Les pièces que l’artiste textile crée sont toujours appréciées du public et remportent plusieurs prix “choix du public”. Toutefois, malgré le fait que Dominique respecte les règlements dans ses conceptions, elle est exclue de la majorité des concours par les juges qui ne savent plus comment classer son travail.

C’est à cette même époque que le Musée Shelburne approche Dominique pour exposer son oeuvre en 2016. Cette invitation marque un virage créatif pour l’artiste textile et lui permet de créer des pièces librement. Naîtront ainsi La courtepointe éolienne et deux pièces interactives : Bloc vire-vent et Luminescente.

2014

Dominique est reçue en tant qu’artiste invitée à la biennale Sacred Threads en Virginie, aux États-Unis. Son voyage et sa présence (plancher, conférence, ateliers) est subventionné par un mécène. L’exposition propose une série d’oeuvres sous différentes thématiques – Venez, entrez avec moi représente la joie.

Prix et reconnaissances

  • Salon courtepointe Québec : Prix des marchands pour Sérénité
  • Vermont Quilt Festival : Public Choice Award pour Sérénité

Lors de son passage à la conférence Not Fade Away à Herndon, en Virginie, l’artiste textile participe au projet « Go Tell It at the Quilt Show! ».

Lors de son passage à la conférence Not Fade Away à Herndon, en Virginie, l'artiste textile participe au projet "Go Tell It at the Quilt Show!".

2013

Dominique est invitée au Katonah Art Museum pour une grande exposition Nord Américaine d’une durée de trois mois. L’exposition, intitulée “Beyond the Bed: The American Quilt Evolution”, présente l’évolution de la courtepointe à travers 32 pièces choisies, du traditionnel couvre-lit aux œuvres exposées aux murs. L’oeuvre Venez, entrez avec moi clôt le parcours évolutif de la courtepointe tracé par la commissaire : elle occupe le centre de la salle, se tient debout et représente l’avant-gardisme de ce métier d’art.

L’installation de Dominique paraît en double page dans le catalogue de l’exposition.

Lisez l’article du N.Y. Times à ce propos

2012

Dominique continue à enseigner et à participer à différents salons et expositions. Elle gagne le grand prix du Salon courtepointe Québec avec Vanille et Chocolat. Ce sera la première fois que l’on désigne une pièce d’art textile pour ce prix normalement attribué aux courtepointes traditionnelles, ce qui crée une controverse dans la communauté.

Au Vermont, cette même pièce est contestée par les juges alors que la pièce est un bas relief et non une véritable pièce tridimensionnelle, mais elle se mérite toute de même le choix du public.

L’installation Venez, Entrez avec moi continue de séduire le public et fascine la communauté. Voyez la rencontre de Dominique avec Bonnie McCaffery.

L'installation Venez, Entrez avec moi continue de séduire le public et fascine la communauté. Voyez la rencontre de Dominique avec Bonnie McCaffery.

2010

Sortie de la 1ère installation 3D de grande envergure de Dominique, Venez, entrez avec moi. Cette installation de 8 pi x 6 pi x 18 po et a exigé environ 1000 heures de travail de 2008 à 2010. Dominique a développé diverses techniques pour réaliser cette installation avant-gardiste tout en utilisant diverses techniques traditionnelles de courtepointe.

Venez, entrez avec moi remporte plusieurs prix au Québec et aux États-Unis, mais elle perturbe le monde des expositions de courtepointes en Amérique : suite à la présentation de cette pièce, des salons modifient leurs règlements d’inscription en ne permettant que la courtepointe en deux dimensions, ce qui privera l’artiste textile de lieux de diffusion pour ses pièces tridimensionnelles.

Toutefois, grâce à cette reconnaissance, elle sera appelée à donner des conférences et à animer des ateliers au Canada et aux États-Unis.

2008

Première participation de Dominique au Salon Courtepointe Québec (Montréal).
Cet événement bisannuel célèbre la courtepointe et l’art textile.

Prix et reconnaissances

  • 1ère place en art textile avec la pièce 3D Lady Gabie
  • 2e place dans la catégorie “défi humoristique” avec la pièce Super Quilteuse.
  • Cette dernière pièce remportera également un Whimsical Award au Vermont en juin de la même année.

2007

Courtepointe Claire de Laval, un lieu de diffusion de l’art ancestrale de la courtepointe et de sa forme plus contemporaine, embauche Dominique pour qu’elle y donne des ateliers de confection. Elle y enseignera trois jours par semaine jusqu’à sa fermeture en 2015.

Quilting in the country, en l'honneur de la première boutique de courtepointe que Dominique a visitée, située près de Bozeman au Montana.

2005

Dominique débute sa recherche en art textile. Elle explore les méthodes traditionnelles, travaille avec du piéçage papier et développe ses propres techniques.

La première courtepointe de Dominique Ehrmann